L’auto-hypnose

Au Courant, Awake, Acceptant, À L'Écoute, Reconnaissant

Un peu d’histoire

Milton Erickson

Quand on parle hypnose, on pense directement à Milton Erickson, psychiatre, né le 5/12/1901 au Nevada et décédé le 25.03.1980. Son approche en psychothérapie repose sur le fait que toute personne possède en lui les ressources nécessaires à son bon fonctionnement(situation, maladie, souffrance) il suffit donc d’utiliser ses ressources et ses possibilités d’adaptation personnelles.

A 17 ans, il est atteint de poliomélite. Un soir alors qu’il est allongé sur son lit dans sa chambre, il entend une discussion entre le médecin et sa mère. Le docteur avertit sa mère que , vu l’avancement de la maladie, le lendemain Milton serait mort. Il vit alors, selon lui, une expérience d’autohypnose au cours de laquelle, il ne voit que le coucher de soleil, faisant abstraction de l’arbre et de la barrière qui entrave sa vue par la fenêtre.  Après 3 jours, il sort complètement paralysé du coma. Il ne peut que parler et bouger les yeux. Il passe son temps à observer tout ce qui l’entoure. Il perçoit par exemple que lorsque ses soeurs parlent, le non-verbal dit une autre chose tandis que le verbal en dit une autre.

Erickson raconte : « Je ne pouvais même pas dire où se trouvaient mes bras et mes jambes dans mon lit. C’est ainsi que j’ai passé des heures à essayer de localiser ma main, mon pied, ou mes orteils, en guettant la moindre sensation, et je suis devenu particulièrement attentif à ce que sont les mouvements ». Il passe ainsi 8 heures à observer sa plus jeune soeur apprendre à marcher. 

Il garde de nombreux séquelles de la polio. Il renonce à son métier de fermier pour devenir médecin. Après 11 mois d’entraînement, il est capable de marcher avec des béquilles et s’inscrit en médecine et en psychologie à l’université du WIsconsin. 

En 1922, avec 5 dollars en poche, il entame un périple en canoé à travers les quatre lacs de la région de Madison dans le Wisconcin. Il revient de son voyage, capable de marcher sans béquille et de porter son canoé sur son dos.

En 1928 il obtient son doctorat en médecine et sa maîtrise en psychologie. (…) La seconde guerre mondiale contribue à relancer la question de l’hypnose et son utilisation efficace dans les névroses de combat.

En 1953 il organise un séminaire de week-end sur l’hypnose à San Francisco.Entre 1953 et 1970, rencontre avec Gregory Bateson, Richard Bandler, John Grinder, Rober Dilts, Stephen Gilligan. Milton Erickson a recu chez lui, de nombreux psychothérapeutes venus du monde entier pour discuter avec eux d’hypnose, de thérapie, de la vie en général. En 1980 a eu lieu le premier congrès international consacré à Erickson. Il meurt le 25 mars 1980 d’un choc septique, lié à une infection qui se manifeste sour la forme d’une péritonite, 6 mois avant la conférence.

L’hypnose désigne deux choses : une technique, elle s’écrit avec un H majuscule et un état particulier de conscience. Cet état peut être induit par l’utilisation d’un langage thérapeutique, enrichit des méthodes de Milton Erickson. Il est aussi naturel : ne vous est-il jamais arrivé de prendre votre voiture le matin, d’effectuer le chemin vers votre travail et d’y arriver, surprise d’y être déjà ?

IL EXISTE 4 SORTES D’HYPNOSE

  • L’hypnose classique ou semi-traditionnelle : pensez aux spectacles d’hypnose. elle est directive et autoritaire.
  • L’hypnose ericksonienne : assez directive, Milton Erickson s’occupait peu de la personne et de son développement personnel. Il était en quelque sorte un RÉPARATEUR : il réparait ce qui était cassé.
  • La nouvelle hypnose :  crée en 1979 par ARAOZ Daniel. On laisse à la personne l’impression d’avoir son libre arbitre (mais on ne la laisse pas se remettre mal !), on demande à la personne de participer, de choisir un souvenir qui servira d’induction. Elle s’appuie sur les observation de la PNL, elle utilise la technique du saupoudrage, de métaphores, le VAKOG (visuel, auditif, kinesthésique, olfactif, gustatif)
  • L’hypnose humaniste : diffère dans sa manière d’induire l’état modifié de conscience. La personne n’est plus « endormie » mais dans un état de conscience augmentée. Elle se sent légère et alerte. L’induction hypnotique, permet ici, d’effacer la faille qui sépare conscience et inconscience. C’est de cette manière qu’elle gagne en conscience non seulement d’elle-même mais également de son environnement.

Pour..quoi ?

J’utilise beaucoup l’auto-hypnose pour différentes problèmatiques notamment :

  • Préparation conférence, d’une réunion, d’un entretien;
  • Obtenir un état de relaxation;
  • Travailler sur les croyances;
  • Développer une qualité;
  • Les séparations, le deuil

Déroulement d’une séance

La séance dure 1 heure, nous discutons d’abord de la raison qui vous conduit à vouloir l’hypnose, quels sont vos besoins. Ensuite la séance débute par un scan du corps et des inductions de détente, de relaxation. Suivante votre demande,nous mettrons ne place dans l’hypnose, les souhaits de changement que vous avez demandés. Enfin un réveil en douceur par décompte. A la fin d’une ou deux séances vous serez capable de la reproduire de manière autonome.

Tarif : 50€

Une expérience vous tente ?

Olivier LOCKERT donne GRATUITEMENT plusieurs séances d’hypnose, auto-hypnose afin de vous familiariser avec l’outil. Visitez le site : http://free-hypnosis-mp3.com/fr/c/les-mp3-d-hypnose-sur-la-qualite-de-vie#-14